Le cadre de classement

Présentation générale

Les archives sont classées par série représentant chacune un fonds ou un ensemble de fonds.

Un fonds d’archives correspond à l’ensemble des documents produits par une administration, un service ou une personne dans le cadre de son activité.

Le cadre de classement des Archives lasalliennes a été constitué en fonction des documents que le service conserve ou qu’il sera amené à conserver. Il ne s’applique que pour les archives des Frères des Écoles chrétiennes de la France.

Certains documents identiques, conservés à Rome, aux Archives de la Maison généralice, appartiennent au cadre de classement de ces Archives.

Présentation des séries

Les séries du cadre de classement se décomposent en trois groupes

1. Les trois premières séries désignées par les lettres A, B et C

Ce sont des séries chronologiques et concernent principalement les services généraux de la congrégation.

2. Les séries allant de la lettre D à la lettre M

Ce sont des séries d'ordre thématique constituées par les fonds des administrations ou services de l’Institut en France sur la période XIXe et XXe siècles (qu’on ne trouve pas dans les précédentes séries).

3. Les dernières séries, celles entre N et Bi

Ce sont des séries plutôt organisées en fonction de la typographie ou du type de support de l’objet. Chaque série correspond à une catégorie allant des publications, livres aux objets plus imposants (statues, objets liturgiques…) et aux différentes sortes de supports (audio, vidéo, grands formats et objets iconographiques).

Les fiches descriptives

Les cotes du cadre de classement qui sont soulignées et en écriture bleue (lien hypertexte) disposent d’une fiche descriptive.

Ces fiches, sur la longueur d’une page environ, présentent le contenu des fonds.

La fiche indique la cote, le nom du fonds, le contenu, les dates extrêmes (document le plus ancien et le plus récent ou bien date d’existence de l’administration), le volume des archives (en mètre linéaire ou en nombre d’articles/dossiers), la date d’entrée aux Archives, les conditions d’accès aux documents et enfin s’il existe un instrument de recherche (inventaire).